Géologie et hydrogéologie

L’intégralité du territoire du SAGE Mayenne est situé en domaine de socle (Massif Armoricain).

Géologie

Carte géologique du SAGE Mayenne -  voir en grand cette image"
Carte géologique du SAGE Mayenne

On y distingue trois unités du nord au sud :

  • au nord, une unité principalement constituée de séries sédimentaires du Briovérien recoupées par le batholite de la Mancellia, d’âge protérozoïque (principalement des granodiorites), et son auréole de métamorphisme (schistes tachetés et cornéennes).
  • au centre, une unité comportant des séries sédimentaires et volcaniques d’âge Ordovicien (grès armoricain, schistes, …) à Dévonien (Grès de Gahard, schistes, …) et caractérisée par d’importantes séries carbonifères. Ces dernières, de lithologies variées (faciès terrigènes, carbonatés et volcanites), sont associées à l’ouverture du bassin de Laval lors du fonctionnement du Cisaillement Nord-Armoricain (CNA). Cette unité correspond au synclinal de Laval.
  • au sud, une unité formée principalement par des schistes du Briovérien peu ou pas métamorphisés, et localement par des séries sédimentaires d’âge paléozoïque (synclinaux du sud de Rennes : Grès armoricain, schistes ordoviciens et siluriens, …) et tertiaires (graviers éocènes, sables rouges mio-pliocènes, faluns d’Anjou).

Ces trois unités sont surmontées localement par une couverture sédimentaire discordante d’âge Cénozoïque, bien développée dans le secteur de Mayenne, où se situe la convergence entre deux couloirs tectoniques, l’un axé NNW-SSE et l’autre axé WSW-ENE, ainsi qu’au sud du bassin versant. Dans la région de Mayenne, une série de 5 à 10 m de sables et graviers éocènes parfois indurés en dalles de grès siliceux apparait. Celle-ci est localement coiffée par une série de 5 à 10 m de sables et graviers pliocènes.

On distingue deux couloirs de failles orientés NNW-SSE :

  • le couloir Chantrigné-Evron au nord, avec des failles en relais particulièrement actives jusqu’à l’Eocène-Pliocène comme en témoignent les petits grabens comblés par des séries éocènes et pliocènes.
  • le couloir Laval-Château-Gontier, qui suit le cours de la Mayenne.

On distingue également un couloir de failles NE-SW et d’autres secteurs tectonisés moins étendus.

Hydrogéologie

Hydrogéologie Mayenne -  voir en grand cette image"
Hydrogéologie Mayenne

Deux types d’aquifères sont présents sur le territoire du SAGE :

Aquifères des nappes alluviales

Les alluvions de la paléo-Mayenne se situent actuellement dans un contexte topographique de plateau suite à l’enfoncement récent de la Mayenne et de ses affluents, qui recoupent largement leur substratum. Ces formations peuvent constituer de petits aquifères perchés, drainés par des sources de faible débit ou des zones de suintement situées à flanc de coteau. Les alluvions récentes sont sableuses et argileuses et ne sont pas exploitables.

les aquifères des roches du socle

Ils sont constitués par deux niveaux superposés et connectés : du haut vers le bas, les altérites (roche altérée) et la roche fissurée. Ces deux niveaux sont interdépendants mais n’ont pas les mêmes caractéristiques hydrodynamiques : la roche altérée est plutôt argileuse et capacitive alors que l’horizon fissuré est plus transmissif. En général, les puits fermiers captent l’eau des altérites alors que les forages traversent les deux niveaux (altérites et roche fissurée).

Une étude du BRGM de 1997 (Ressources en eau profonde de qualité et dénitrification naturelle en Mayenne, RR-39643-FR) a montré que les ressources en eau et les débits potentiels sont assez importants en Mayenne. Les secteurs les plus susceptibles de fournir des débits importants sont :

  • les massifs granitiques du nord (massif de Fougères, région de Mayenne, …),
  • les cornéennes,
  • les schistes briovériens du sud,
  • les schistes siluriens, schistes et grès ordoviciens, Grès de Gahard ceinturant le bassin de Laval,
  • les schistes de Laval (Carbonifère supérieur).

Cette étude a également montré que toutes les formations géologiques, à des degrés divers, peuvent être le siège de phénomènes de dénitrification naturelle en profondeur.

Les aquifères tertiaires

les formations tertiaires (sables dans le secteur de Mayenne et au sud du bassin), souvent superficielles, peuvent constituer localement des petits aquifères à débits intéressants. L’alimentation de ces aquifères s’effectue principalement par l’infiltration des précipitations sur le bassin. Cependant, la qualité des eaux captées est souvent mauvaise, en raison de la faible protection naturelle de ces nappes superficielles.

Carte hydrogéologique des masses d'eau souterraine libres du SAGE Mayenne -  voir en grand cette image"
Carte hydrogéologique des masses d’eau souterraine libres du SAGE Mayenne

Pour en savoir plus :

G. DUERMAEL (1997) - Ressources en eau profonde de qualité et dénitrification naturelle en Mayenne. Rapport RR-39643-FR. 118 p., 12 fig., 7 tab., 5 ann.

Revenir en haut

SAGE Mayenne