Réseaux

Le bassin de l’Oudon dispose d’un réseau de suivi bien pourvu.

Oudon -  voir en grand cette image"
Oudon

4 piézomètres permettent de suivre l’évolution des nappes du socle (3 piézomètres) et du Tertiaire (1 piézomètre). Le BRGM Pays de la Loire est le gestionnaire du suivi piézométrique  .

Les débits de l’Oudon et d’une partie de ses affluents sont enregistrés par 6 stations hydrologiques, toutes situées dans la région des Pays-de-la-Loire.

Enfin, 6 stations météorologiques enregistrent les précipitations sur le bassin. On dispose de données d’évapotranspiration potentielle (ETP) à la station de Beaucouzé, proche mais hors du bassin versant de l’Oudon.

Eaux météoriques

La pluviométrie annuelle moyenne à la station de Craon calculée sur la période 2000-2012 est de 750 mm par an. Les précipitation saisonnières sont maximales en automne (240 mm) et hiver (190 mm) et minimales au printemps (165 mm) et été (155 mm).

Oudon Peff -  voir en grand cette image"
Oudon Peff

La différence P-ETP moyenne annuelle atteint 370 mm, essentiellement réparties sur les saisons automne et hiver (315 mm), avec des épisodes ponctuels pendant le printemps et l’été (50 mm). Une partie de ces pluies efficaces atteint la nappe, une partie ruisselle vers les cours d’eau, le reste est retenu dans la réserve utile des sols.

(calculs réalisés sur la période 2000-2012 à partir de données de pluies (station de Craon) et d’évapotranspiration (station de Beaucouzé) fournies par Météo-France)

Revenir en haut

SAGE Oudon