Prélèvements

Une cartographie des volumes d’eau souterraine prélevés par commune a été réalisée à partir des volumes en m3 recensés en 2007 par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne pour trois secteurs d’activités : l’irrigation, l’industrie et l’alimentation en eau potable. Pour chacun d’entre eux (ici l’eau potable), une carte représente les volumes annuels utilisés et une autre les volumes prélevés en période d’étiage (avril à octobre).

La quantité et la localisation des forages destinés à l’Alimentation en Eau Potable (AEP) dépendent de stratégies décidées à l’échelle départementale :

  • Le département de la Loire-Atlantique est situé en zone de socle. Ces formations étant peu productives, les prélèvements pour l’AEP sont concentrés sur les alluvions de la Loire et les bassins d’effondrement (Cambon, Saffré…)
  • En Vendée, il y a peu de prises d’eau souterraine car l’approvisionnement en eau potable s’effectue majoritairement à partir de retenues d’eau superficielles (barrages).
  • En Maine-et-Loire, la zone située en zone de socle (Segréen, Mauges) offre peu de ressources aquifères. Comme en Loire-Atlantique, les prélèvements se concentrent donc sur les alluvions de la Loire et les bassins d’effondrement. La moitié Est du département, située sur en bordure du Bassin Parisien, la présence d’aquifères sédimentaires importants (sables du Cénomanien, Séno-Turonien, calcaires jurassiques) permet une diversification des ressources sollicitées pour l’AEP.
  • Le département de la Mayenne est totalement en zone de socle. Même si la productivité de la ressource est très variable de nombreux pompages y sont installés. Etant donné que les débits en sortie des forages sont faibles il faut multiplier les prélèvements afin de répondre aux besoins. C’est pourquoi dans ce département on observe de nombreux points de prélèvements mais avec des volumes plus faible qu’en Loire-Atlantique ou en Vendée.
  • En Sarthe, comme dans l’Est du Maine-et-Loire, les prélèvements s’effectuent dans les nappes alluviales ou dans les nappes sédimentaires du Bassin parisien.

Pour la région on observe que les volumes prélevés en périodes d’étiage correspondent à environ 50-75% des volumes annuels. Pour cette utilisation, les prélèvements sont répartis de façon régulière tout au long de l’année. On remarquera sans surprise que c’est autour des grandes agglomérations que les volumes prélevés pour l’eau potable sont les plus importants.

Volumes d'eau souterraine prélevés en 2007 -  voir en grand cette image"
Volumes d’eau souterraine prélevés en 2007
Volumes d’eau souterraine prélevés par commune et par usage en 2007 dans les départements de la région Pays-de-la-Loire

Retrouvez dans la rubrique « Accès aux fiches de synthèse hydrogéologique » une présentation des prélèvements de chaque SAGE de la région Pays-de-la-Loire détaillés par usage et nature (eau souterraine ou superficielle).

Revenir en haut

Prélèvements

  • Prélèvements