Remontée de nappe

Lorsque des éléments pluvieux exceptionnels surviennent, dans une période où la nappe est d’ores et déjà en situation de hautes eaux, une recharge exceptionnelle s’ajoute à un niveau piézométrique   déjà élevé.

Le niveau de la nappe peut alors atteindre la surface du sol. La zone non saturée est alors totalement envahie par l’eau lors de la montée du niveau de la nappe : c’est une inondation « par remontée de nappe ».

Les nappes dont la remontée est susceptible de provoquer des inondations sont :

  • les nappes phréatiques dites « libres » (qui ne sont pas séparées du sol par une couche de terrain imperméable) ;
  • dont la zone non saturée (couche de terrains contenant à la fois de l’eau et de l’air) est mince.

Une cartographie des zones sensibles est accessible sur le site Géorisques, dans la partie dédiée aux phénomènes de remontée de nappe :

Site Georisques, partie Inondations par remontéedenappe

Avertissement :
Cette cartographie est étroitement dépendante de la connaissance d’un certain nombre de données de base. Cette cartographie est donc assortie de préconisations d’utilisation importantes à consulter.
Par ailleurs, une estimation de la fiabilité des résultats a été réalisée en s’appuyant sur le degré de fiabilité du Modèle Numérique de Terrain et sur la fiabilité des données eaux souterraines. Il s’en est suivi la qualification de la fiabilité globale de la cartographie suivante : « forte », « moyenne », « faible » ou « inconnue » ; indexée à chaque point de la grille au pas de 250 m. La représentation cartographique de cet indice de fiabilité global est également disponible que le site Géorisques.

Revenir en haut

Vulnérabilité